« La porte de L'enfer » de Rodin Exposé

« La porte de L'enfer » de Rodin
Exposé illustré portant sur les influences architecturales, picturales et littéraires qui ont permis à Rodin de sculpter une de ses œuvres les plus complètes : "la porte de l'enfer".
№ 31016 | 3,050 mots | 8 sources | 2011 | FR
Publié le sept. 30, 2014 in Architecture , Arts , Histoire de l'Art
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Sur l'ancienne cour des comptes qui se situait à l'emplacement de la gare d'Orsay, devait être construit un musée des Arts Décoratifs. L'état commande alors en 1880 une porte monumentale à Rodin qui devait être inspirée de La Divine Comédie de Dante. Et même si le projet du musée est abandonné trois ans après, Rodin travaille encore sur la porte, qui devient pour lui une sorte de réservoir créatif. Elle est composée de deux grands panneaux, surmontés d'un linteau (sur lequel se détache Le Penseur, et Les Ombres), entourés de pilastres. C'est par ailleurs sur elle que de nombreux groupes et sculptures verront le jour et finiront par s'affranchir pour devenir de véritables œuvres à part entière. Seulement Rodin décide de mener jusqu'au bout la construction de la porte, envers et contre tout. Le sculpteur s'empare alors de nombreuses œuvres passées pour créer un ouvrage nouveau et éclectique. Pour cela il s'inspire aussi bien d'architecture, de peinture et de littérature, d'œuvres passées ou contemporaines.

I- Influences architecturales
II- Influences picturales
III- Influences littéraires

Extrait du document:

Lors de son voyage en Italie en 1875; Rodin découvre avec émerveillement la chapelle Sixtine, et plus particulièrement les fresques de Michel-Ange. Le Jugement Dernier le frappa tout essentiellement. Cette fresque ayant pour thème biblique le jugement dernier inspira le sculpteur quant à la conception de l'Enfer.

Commentaires