"Le portugais" par G. Braque Exposé by hda23

"Le portugais" par G. Braque
Exposé cherchant à expliquer à travers l'analyse du tableau "Le portugais" de Braque, dans quelle mesure l'œuvre de ce peintre est en rupture avec les habitudes visuelles traditionnelles.
№ 30100 | 1,930 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le oct. 06, 2013 in Arts Plastiques / Dessin , Arts , Histoire de l'Art
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le Portugais est une huile sur toile mesurant 117*81cm, datant de 1911-1912 et conservée au Kunstmuseum de Bâle. Elle se situe dans la période analytique, qui est considérée comme la plus radicale du cubisme. A cette période, Braque et Picasso travaillent beaucoup ensemble. Ils partent tous les deux à Céret, dans le sud de la France où Braque peint Le Portugais. On se demande s'il avait commencé son guitariste avant Céret, en tout cas il l'a achevé là-bas.
On considère Braque comme un révolutionnaire, cependant il ne se voit pas du tout comme tel. Pourtant il a toujours été un adversaire actif des conventions, dans l'art, comme dans la vie.

I. Cubisme analytique
II. Logique de destruction : Peut-on renaitre le sujet ?
III. Signifier autrement

Extrait du document:

Durant cet été à Céret, Braque ne sera jamais aussi proche de Picasso. Et cela est vraiment notable dans ses toiles. Notamment, avec Le poète de 1911. Où l'idée d'un personnage en forme de triangle est tout aussi lisible. La géométrie cubiste a anéanti le sujet au profit de lignes obliques et on retrouve toujours ces nuances de vert/ocres/gris. Ici, Braque et Picasso réalisent les fusions les plus accomplies entre la rigueur « pure » des compositions pyramidales et le foisonnement des indications sensibles, entre l'abstraction et la présence humaine. On affronte donc la question de la perte du sujet qui disparait dans la répartition et l'agencement des plans, et d'une peinture hermétique.

Commentaires