Le sanctuaire de Delphes Exposé

Le sanctuaire de Delphes
Commentaire du plan du sanctuaire de Delphes, permettant d'étudier les pratiques religieuses grecques et s'interrogeant sur la façon dont la religion entre dans les relations entre les différentes cités du monde grec.
№ 19332 | 5,810 mots | 7 sources | 2010
Publié le août 26, 2010 in Architecture , Histoire
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Un sanctuaire est un lieu sacré, avec des espaces sacrés et publics bien délimité. N'importe quel endroit peut devenir un sanctuaire, il suffit pour cela que son caractère sacré soit reconnu par les Grecs. Cela est du soit à son paysage majestueux, soit à la présence d'un signe de la manifestation d'un dieu. Le terrain est alors délimité et porte le nom de téménos. Il peut être matérialisé par des bornes ou par un mur continu appelé péribole. C'est le cas à Delphes. Un sanctuaire est dispersé sur le territoire d'une cité, aussi bien en ville que ruraux comme dans ce cas. Il est englobé dans le paysage, il ne le domine pas. Par son caractère sacré, le sanctuaire inclut des normes à respecter, à commencer par des interdits qui le frappent comme celui d'y accoucher ou d'y mourir. Les personnes souillées ont l'interdiction d'y entrer. A l'intérieur du sanctuaire sont érigés une multitude de bâtiments. Le plan est issu d'un livre de Jean-François Bommelaer et Didier Laroche intitulé Guide de Delphes Le site. Ce livre présente les vestiges du sanctuaire après que les fouilles sur le site soient terminées. Le sanctuaire ne fut étudié qu'à partir de 1892, lorsque des archéologues de l'École française d'Athènes, sous l'impulsion de Théophile Homolle et E. Bourget, ont redécouvert et ressorti de terres les vestiges de cet impressionnant site.

I°/ Delphes, un sanctuaire pour Apollon
II/ Delphes, sanctuaire panhellénique
III°/ Les autres activités de Delphes

Extrait du document:

Delphes rassemble, on s'en est rendu compte à plusieurs reprises. Pourtant, malgré cela, des divisions persistent et cela se voit dans le plan à travers des bâtiments appelés oikos. Sur le plan, ils sont au nombre de quatre (203, 337, 427 et 535). L'oikos est une maisonnée qui rassemble un ensemble de personnes et de biens. Dans le sanctuaire, c'est une base de ralliement d'une cité. A l'intérieur, on gardait par exemple les prix gagnés pendant les jeux pythiques. Chaque athlète faisait parti d'un oikos, celui de sa cité.
  • Travail de recherche qui mène une analyse architecturale du complexe chrétien de Huarte, ville de Syrie où se trouve les vestiges d'un complexe religieux chrétien daté du IVe au VIe siècle de notre ère.
    № 22563 | 8,105 mots | 6 sources | 2011 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé qui pose la problématique suivante : comment Artémis et Iphigénie, à travers le sanctuaire de Brauron, initient-elles les jeunes athéniennes à leur future vie d'épouse ?
    № 13492 | 3,850 mots | 12 sources | 2009 | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé qui décrit le trésor des Argiens, présent sur la voie sacrée du sanctuaire d'Apollon à Delphes, et montre en quoi une offrande peut-être en réalité un instrument de propagande politique.
    № 10736 | 1,490 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires