Le statut de l'opposition en Grande-Bretagne Exposé

Le statut de l'opposition en Grande-Bretagne
Exposé s'interrogeant sur la notion de statut de l'opposition en Grande-Bretagne et se demandant en quoi ce statut reflète la conception britannique du régime démocratique.
№ 25243 | 1,520 mots | 4 sources | 2011 | FR
Publié le juil. 04, 2011 in Relations Internationales , Sciences Politiques
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le respect de l'opposition est une des valeurs essentielles des régimes démocratiques. Son droit à la critique, et son droit à la participation active au gouvernement du pays se doivent d'être reconnus. D'après R. DAHL (L'Avenir de l'opposition dans les démocraties), sur les cent cinquante États que compte l'ONU, seule une trentaine environ accorde à cette opposition ce droit de critiquer la politique menée par le gouvernement. Mais c'est en Grande-Bretagne, mère des démocraties parlementaires, que ce respect est le plus poussé. En effet, ce pays est un des rares au monde à accorder un véritable statut institutionnel à l'Opposition.

I. Une opposition intégrée officiellement au système politique britannique
II. Une organisation demeurant informelle
III. Un statut qui soulève nombres questions

Extrait du document:

Une coutume constitutionnelle britannique veut qu'en cas de défaite du parti du gouvernement aux élections, ou d'une démission de celui-ci, le souverain appellera le Leader de l'Opposition à former un nouveau gouvernement (ou à désigner une autre personne capable de le faire). Cette pratique est récurrente dans l'Histoire anglaise du XX° siècle (citons ainsi Balfour en 1905 ou Wilson en 1970) et marque une nouvelle fois un statut particulier de l'Opposition en Grande-Bretagne.

Commentaires