Les apports économiques des colonies françaises au XVIIe siècle Exposé

Les apports économiques des colonies françaises au XVIIe siècle
Exposé se demandant comment se sont développées les colonies françaises et ce qu'elles ont apportées au royaume français.
№ 30715 | 5,465 mots | 12 sources | 2014 | FR
Publié le mai 31, 2014 in Économie , Histoire
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le XVIIe siècle est généralement considéré comme un siècle de crises économiques récurrentes (récession productive, exacerbation des tensions sociales, multiplication des conflits européens). Mais d'autres critères montrent que selon les régions, la récession et la croissance économique peuvent coexister en France, qui est alors une société qui fait preuve d'une grande vitalité d'ensemble malgré des calamités récurrentes (pression fiscale accrue, guerres, crises démographiques, disettes, climat défavorable). La France reste dépassée par ses concurrents étrangers. Elle souffre de manques d'investissements, de progrès à court terme seulement, de reculs parfois, de freins au niveau du développement des échanges… Néanmoins, ces ombres n'obscurcissent pas complètement le tableau, et ce XVIIe siècle marque aussi les prémices d'un renouveau économique. Avec les nouvelles perspectives maritimes ouvertes grâce aux Amériques et à la route des Indes, la France montre un dynamisme lui permettant de renforcer ses positions au sein de l'économie-monde. Participant au premier développement des trafics océaniques, ses ports prennent place à l'échelle internationale. La colonisation n'est pas en reste et concerne finalement la France autant que les autres grandes nations européennes.

1 - Le premier espace colonial français : fondation, situation et production
2 - Entre difficultés et succès, le développement économique colonial
3- L'essor colonial, signe d'essor économique sur la façade atlantique

Extrait du document:

Exception pour la ville de Marseille qui reste une place de marchandage pour le pourtour méditerranéen, l'essor des échanges transatlantiques stimule la croissance des grands ports français. Chacun de ces ports a sa période de croissance, au XVIIe ou au XVIIIe siècle, plus ou moins longue, plus ou moins forte, et sa spécialité. Ainsi on trouvera cet essor économique à La Rochelle, à Nantes et à Bordeaux, mais aussi à Saint-Malo, au Havre ou encore à Rouen.

Commentaires