Les principales innovations financières aujourd'hui Exposé

Les principales innovations financières aujourd'hui
Exposé portant sur les banques qui sont confrontées à la concurrence doivent absolument faire des innovations pour accroitre un profit et occuper une place sur les marchés.
№ 8814 | 4,620 mots | 12 sources | 2007
Publié le nov. 16, 2008 in Commerce , Économie , Sociologie , Finances , Marketing
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Devant le rôle grandissant des marchés financiers, et confrontées au déclin de leur activité traditionnelle, les banques commencent à se comporter de plus en plus comme des courtiers, c'est-à-dire à jouer un rôle d'intermédiation sur les marchés. Afin d'améliorer leur position de courtiers et de mieux faire face à la concurrence croissante sur leur marché traditionnel, les banques se sont alors lancées activement dans la recherche d'innovations. Quelles sont donc ces innovations aujourd'hui ?

I. Les innovations financières – de plus en plus variées et internationalisées - s'adressent à des clients divers et sont nées des progrès de la recherche et de l'informatisation

1) Avec la microfinance, l'offre de services financiers s'ouvre à des populations d'ordinaire exclues du système financier
2) Les innovations financières bénéficiant de la plus grande croissance sont les produits dérivés
3) La titrisation : un concept relativement récent qui peut s'appliquer à plusieurs contextes
4) Les facteurs du développement de l'innovation financière

II. L'innovation financière renforce l'efficacité mais elle est aussi facteur d'instabilité et d'insécurité d'où la nécessaire intervention du législateur

1) Innovations et fragilité financières : un couple inéluctable ?
2) L'innovation financière contraint les autorités de régulation à surveiller les opérations

Extrait du document:

On peut ainsi signaler les innovations en matière d'achat et de vente comme le «trading quantitatif» (un trading pour le propre compte de la banque). Cette innovation dans la vente et l'achat est inséparable de l'innovation technique liée aux cotations continues et électroniques. Ce sont des automates qui font les mouvements.
Cette innovation montre le rôle déterminant que peuvent avoir d'autres innovations, notamment institutionnelles. En 1986, la bourse de Paris passe à la cotation électronique. Cette mesure a permis l'accélération des transactions, une meilleure prévision, ainsi que l'augmentation du rôle des mathématiques financières. C'est le début des transactions rationalisées (comme le prêt-emprunt de titres). L'autorité des marchés financiers américaine oblige à rapporter en moins de 30 secondes le prix des obligations dans le système central. Cette nouveauté a permis de diviser par deux les écarts de prix entre achat et vente.

Commentaires