Les relations sociales en gestion du personnel Exposé by KaraMaX

Les relations sociales en gestion du personnel
Exposé se demandant si l'on peut dire que le syndicalisme français, certes un modèle atypique, a pour autant un avenir incertain dans son rôle d'intermédiaire des relations sociales.
№ 28994 | 7,680 mots | 14 sources | 2012 | FR
Publié le oct. 29, 2012 in Droit , Ressources Humaines
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis quelques temps on entend dire que le système des relations sociales français est en crise.
Avant toute chose il convient de définir l'expression qui sera notre fil rouge tout au long de cette étude.Les relations sociales, et dans notre cas plus particulièrement les relations professionnelles constituent « un ensemble d'institutions, de pratiques et de procédures qui ont pour fonction de produire les règles de la situation de travail », selon John T Dunlop (1958). Elles consistent en « l'étude des relations entre quatre principaux acteurs : l'Etat, l'Employeur, les Employés et les Syndicats. » L'étude de ces relations porte à la fois sur les interactions entre eux, mais aussi sur l'environnement économique, politique et social.
Pour être plus précis, au sein de l'entreprise, nous désignerons par « relations sociales » l'ensemble des rapports qu'entretiennent les employeurs avec leurs salariés, ces salariés pouvant être ou non représentés par une ou plusieurs instances (syndicats, délégués du personnel, comité d'entreprise).

1. Les relations sociales en France
2. L'action syndicale au cœur des relations sociales
3. Le syndicalisme français : un modèle atypique voue a l'échec ?

Extrait du document:

Tout syndicat représentatif dans l'entreprise ou affilié à une organisation syndicale représentative au niveau national et interprofessionnel, ainsi que toute organisation syndicale qui satisfait aux critères de respect des valeurs républicaines et d'indépendance et est également constituée depuis au moins deux ans et dont le champ professionnel et géographique couvre l'entreprise concernée, ayant plusieurs adhérents dans l'entreprise peuvent constituer une section syndicale pour assurer la représentation des intérêts matériels et moraux de ses membres.
Cette section n'a pas la personnalité juridique, et sa constitution ne donne lieu à aucune formalité particulière. Dans la pratique, elle se traduit soit par la désignation d'un DS par un syndicat représentatif, soit depuis 2008 d'un représentant de la section syndicale (RSS) par un syndicat par définition non représentatif.

Commentaires