« Serpents d'eau II », de Gustav Klimt Exposé

« Serpents d'eau II », de Gustav Klimt
Commentaire de l'œuvre « Serpents d'eau II », de Gustav Klimt se demandant en quoi cette toile est une œuvre caractéristique de la démarche de Gustav Klimt, préférant peindre la femme que l'homme.
№ 27815 | 1,160 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le janv. 29, 2012 in Arts Plastiques / Dessin , Arts
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Gustav Klimt, « voyeur de la vie, amant de la femme et serviteur d'Éros » grand peintre symboliste autrichien. Il est né en 1862 à Baumgarten, près de Vienne, suit les cours de l'École des arts décoratifs de Vienne, dans les années 1876-1883 et meurt d'apoplexie en 1918, à l'âge de 55 ans. Artiste non communicatif, il parlait peu et vivait retiré, cherchant la solitude. Ses œuvres reflètent un « érotisme de l'art ». En effet, la femme est son thème exclusif. Il la saisit nu somptueusement parée, en mouvement, assise, debout, couchée, dans toutes les positions et dans toutes les attitudes même les plus explicites… Ainsi, il invite au « voyeurisme » installe une complicité avec le spectateur, notamment dans Serpents d'eau II (Wasserschlangen II, en autrichien). Cette huile sur toile de 80x145 cm, réalisée de 1904 à 1907, appartient aujourd'hui à une collection privée.

Extrait du document:

L'expression de ces visages, de ces femmes, les impressions lascives de l'une, la souffrance, l'évasion sur un reflet de miroir et pour finir la plénitude montrent que Klimt a dans cette œuvre, exprimé ses visions de la femme. A la différence des impressionnistes, ce n'est pas le spectacle de la nature qui l'intéresse, mais la représentation partielle d'un grand tout. Cela apparaît dans ses œuvres aquatiques, créant un rythme continu et indéfini, sa façon de peindre donne l'impression de matière infinie.

Commentaires