« La société de consommation » de Jean Baudrillard Fiche de lecture by Booker

« La société de consommation » de Jean Baudrillard
Fiche de lecture du livre « La société de consommation » de Jean Baudrillard dans lequel l'auteur explique que, dans les sociétés occidentales contemporaines, les relations sociales deviennent structurées.
№ 29937 | 4,080 mots | 0 sources | 2013
Publié le août 07, 2013 in Anthropologie , Philosophie , Sociologie
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Tout objet possède une utilité objective –son usage est conditionné par des critères précis et nous le choisissons en premier lieu par rapport à nos attentes vis-à-vis de ceux-ci -. Mais un objet peut aussi être un objet de confort, un objet de prestige. C'est ici que commence la consommation. Les objets occupent une place de plus en plus grande dans nos vies. Selon Baudrillard, le commerce quotidien des hommes n'est plus tant caractérisé par leur semblable que par l'opulence des objets. Notre vie est en permanence entourée de signes, de fonctionnalité, à tel point que les hommes eux même deviennent fonctionnels « comme l'enfant loup devient loup à force de vivre avec eux, ainsi nous devenons lentement fonctionnels nous aussi ». L'homme moderne naît, grandis et vit entourée d'objet formant un ensemble naturel et rassurant. Dans nos sociétés l'amoncellement des objets signifie plus qu'un simple tas de matière inerte : c'est l'évidence du surplus, la négation magique et définitive de la rareté. Nous n'espérons pas en avoir assez, mais plutôt trop !

1. L'aseptisation de notre rapport au monde
2. Théorie de la consommation
3. La plus petite différence marginale
4. La culture mass médiatique

Extrait du document:

Selon Baudrillard, le bonheur incarne dans les sociétés modernes le mythe de l'égalité. Le véritable bonheur est la réification de l'égalitarisme, l'absence d'injustices sociales qui viendraient l'entacher, il se doit donc d'être mesurable. « Le principe démocratique est transféré d'une égalité réelle, des capacités, des responsabilités, des chances sociales, du bonheur à une égalité devant l'Objet et autres signes évident de la réussite sociale et du bonheur. C'est la démocratie du standing ». Toutes deux se substitueraient à une idéologie démocratique globale qui masque la démocratie absente et l'égalité introuvable « la croissance c'est l'abondance, l'abondance, c'est la démocratie ». Seul bémol, si la société de consommation est une société d'abondance, comment se fait-il qu'une partie de la population demeure pauvre ?
  • Fiche de lecture portant sur l'ouvrage de Baudrillard qui nous présente "l'envers du décor" de la consommation, autrement dit, ce que veut dire consommer, ou plutôt ce que représente l'acte de consommer.
    № 11104 | 5,080 mots | 0 sources | 2009 | détails
    12,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire, sous forme de plan détaillé, d'un extrait de l'œuvre « Les caractères », de Jean La Bruyère, plus exactement le portrait 83 présentant le véritable caractère du personnage Giton.
    № 19027 | 1,485 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation se demandant quels changements les sociétés occidentales ont connus entre 1850 et 1939.
    № 19243 | 820 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires