La souffrance permet-elle à l'homme de donner un sens à sa vie ? Khôlles

La souffrance permet-elle à l'homme de donner un sens à sa vie ?
Khôlle de philosophie se demandant si l'homme est obligé de s'infliger des souffrances pour donner un sens au cours de son existence.
№ 17759 | 755 mots | 0 sources | 2010
Publié le juil. 12, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'homme ne peut se définir en tant que conscience de soi qu'en faisant l'expérience de la souffrance. Mais selon Nietzsche, cette douleur donne un but à l'homme, et donc un sens à sa vie.
Cette volonté de souffrance est gage d'une reconnaissance en tant qu'être doté de conscience, qu'être réfléchi. Par le choix de l'idéal ascétique, l'homme comprend le sens de la douleur et donc le sens de la vie. Tout être humain doit donc, pour se différencier de l'animal, s'imposer une certaine souffrance, pour connaître la volonté, mais aussi se confronter à l'anéantissement et à la mort, et refuser la vie en quelque sorte, afin d'avoir une volonté, seul élément capable de donner un sens à sa vie.

Extrait du document:

L'homme recherche alors la souffrance, qu'il connaît mais ne peut expliquer, car celle-ci est indépendante de sa volonté, s'impose à lui sans qu'il ne sache pourquoi.
L'idéal ascétique va permettre à l'homme de s'infliger des souffrances. Il sait alors pourquoi il souffre, car cette souffrance devient le fruit de sa volonté. Il a un but dans la souffrance qu'il s'inflige : donner un sens à sa vie.

Commentaires