L'exposition "art dégénéré" de Munich Travail de Recherche by Rose

L'exposition "art dégénéré" de Munich
Travail de recherche sur la place de l'exposition de Munich dans la politique culturelle nationale-socialiste. En quoi l'exposition "art dégénérée" de 1937 est-elle révélatrice de cette politique ?
№ 2326 | 4,220 mots | 4 sources | 2007
Publié le déc. 27, 2007 in Histoire , Sciences Politiques , Histoire de l'Art
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En mettant au ban de la société les oeuvres dérangeantes, nommées dégénérées, les nationaux-socialistes tentent ainsi de mettre fin à des visions différentes du monde.


Introduction

I/ La naissance du concept d'art dégénéré

II/ La mise en oeuvre de l'exposition

III/ L'impact sur la politique culturelle

Conclusion

Extrait du document:

En 1933, dès l'arrivée au pouvoir d’Hitler, les nationaux-socialistes ont défini des règles d'édition et de propagation de l'information. Mais l'information se trouve aussi dans ce qui n'a pas proprement vocation à informer : l'art. Ainsi, toute œuvre d'art qui était estimée dangereuse pour l'idéologie nationale-socialiste a été classée comme dégénérée, entartet en allemand, soit dans une langue comme dans l'autre privée de genre, d'essence. De fait, toutes les œuvres des artistes dits Untermenschen ne sont en aucun cas tolérées, étant donné que le Führer juge impossible de créer sans laisser la marque de son origine raciale. Dès lors, les artistes qui ne sont que des sous-hommes ne peuvent dans cette logique créer que du sous-art, de l'art dé-généré. Mais ces artistes sont loin d'être les seuls à être proscrits, Hitler étant seul juge suprême en matière d'art (il annonçait lui-même que si l'Allemagne n'avait pas perdu la guerre il ne serait pas devenu homme politique mais architecte ou peintre, et était donc persuadé de son génie). Sont par ailleurs considérés comme dégénérés l'impressionnisme, le dadaïsme, le fauvisme, le tachisme, le cubisme, l'expressionnisme et le dadaïsme, tous les -ismes enfin, synonymes de modes, tandis que la doctrine nazie se voulait intemporelle. Difficile dès lors de trouver une unité dans cet ensemble formé uniquement par la négative et défini par sa non-appartenance à la thématique nazie.

Commentaires